TOUT SUR LE ROCK ET METAL
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 chroniques de cd ...........

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
bru_dall



Messages : 8762
Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 57
Localisation : Saint Céré

MessageSujet: Re: chroniques de cd ...........   Mer 9 Juin - 19:01

Chronique "Shining & Album" chez Noiseweb
http://www.noise-web.com/chroniques.htm

Cliquez sur veloce hystoria dans Mai 2010

8,5/10

Vainqueur du Metal Battle France il y a deux ans pour aller jouer au festival de Wacken, Veloce Hystoria ne sort pourtant son premier album que ce mois-ci. Autant prévenir d’entrée de jeu : ce n’est pas parce que ce quintet emmené par Poul le shredder gaucher, n’a pas beaucoup tourné, qu’il ne va pas faire une très grosse impression.

Après le bien nommé « Prelude » mêlant clavecin, orchestrations et chœurs, déboule un « Childlike God » dans la droite lignée des Ring Of Fire et autres Symphony X, tout en évitant l’écueil du tout néo-classique. La voix d’André Fuciarelli (ex-Wild West) est intéressante sans faire montre toutefois d’une personnalité exacerbée, tandis que les bridges et les soli apportent la véritable valeur ajoutée aux compos. Deux d’entre elles sortent du lot : « Out Of Mind » où s’enchaînent plans en sweeping, double pédale ultra-rapide, breaks de piano et de synthé jazz-fusion, et l’instrumental « Chronology » où ça tricote encore sec pendant près de 6 minutes.

Ce premier essai discographique, au son très compressé (mixage au Noisefirm Studio en France / mastering au Black Lounge Studio en Suède), est une indiscutable réussite. Veloce Hystoria, à n’en point douter la prochaine figure de proue du label Brennus, risque de mettre la honte à pas mal de groupes à l’affiche du prochain Raismesfest à la rentrée ! Site : http://www.myspace.com/velocehystoria
J. C. Baugé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/brudall
bru_dall



Messages : 8762
Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 57
Localisation : Saint Céré

MessageSujet: Re: chroniques de cd ...........   Dim 13 Juin - 19:18

leur myspace:
www.myspace.com/edendistrict













EDEN DISTRICT tracklisting :

1-AoAoYéoctobre (3.30)
2-octobre (4.40)
3-disparait sur mars (3.37)
4-let me dry (4.03)
5-pour un reve (3.48)
6-C' okay (4.00)
7-demain matin (4.23)
8-down down (3.52)


un bon trio composé de TARA au chant, ERIC guitare,PHIL batterie jedecouvre ce cd et je ne suis pas deçu du contenu.de la bonne guitare et sur certains morceaux un peu de tonalité à la country.
la voix de TARA est agreable à ecouter et trés chaleureuse.
mes titres préféres ont " disparait surmars " " pour un rêve " " demain matin " et " C' okay " que j 'attends de voir ce morceausur scéne .

et a pas oublier EDEN DISTRICT seras en concert pour la fête la musique donc le 21 juin 2010 à vaujours

Soirée exceptionnelle pour un groupe exceptionnel à ne pas rater sous aucun prétexte

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/brudall
bru_dall



Messages : 8762
Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 57
Localisation : Saint Céré

MessageSujet: Re: chroniques de cd ...........   Mar 15 Juin - 19:21

Veloce Hystoria
Dangerdog 'review of "Shining & Majestic"
http://www.dangerdog.com/reviews_2009/veloce-hystoria-shining-and-majestic-review.php

Fans of progressive metal need to discover France's Veloce Hystoria and get their premier release 'Shining & Majestic.' This young and very talented band creates a rich and compelling tapestry of progressive metal which often uses a power metal foundation, yet also explores some very interesting neo-classical elements. Essentially, however, Veloce Hystoria has the fundamentals in place: exceptional and versatile use of all instruments with melodic and technical arrangements. Most times, these two components work well together.
After the prelude, your first introduction to Veloce Hystoria's skill and creativity comes on 'Childlike God,' a prog piece with a power metal pace. This song foreshadows a tandem use of guitar and keyboard which permeates the entire work; equal to this first song is the later 'Thoughts In The Garden.' Veloce Hystoria is not above allowing the power metal motif to take the forefront. On 'Memory Of Insane,' it drives the arrangement furiously from beginning to end while still tripping you up with some excellent melodic metal and a traditional guitar solo in the middle. The closer 'Shining & Majestic' does much the same, yet the tempos vary, the keyboards and vocal arrangements lighten it, and the guitar work is mostly neo-classical.
However, the richest tracks are those where the progressive metal rises higher. 'Written Among The Symbolic' is defined both the incredible rhythm section where the drumming stars and the epic guitar work. 'Chronology' is a song that is heavy and strong, but the keyboard presence is majestic and the guitar work turns to traditional metal. The premier piece on 'Shining & Majestic' is 'Out Of Mind,' a splendid and true work of progressive metal that indulges all instrumental and compositional elements. About three and a half minutes into the song, a compelling piano/keyboard segue leads to a vibrant and lively guitar solo.
Another equally impressive piece akin to 'Out Of Mind' is 'Damnation' which has a monumental classical/metal movement about seven minutes in leading to even more impressive neo-classical guitar work. This song could have been the premier cut on the album if it were not for the several doses of death growls within. This observations leads to the downside for me on this whole work. I was not terribly impressed by the performance of ex-Platitude vocalist Erik EZ. Certainly, he was steady and proficient enough, yet his raw and muddled tonal quality did not seem to fit the music.
Veloce Hystoria's 'Shining & Majestic' was a complete and enjoyable surprise for me. The creativity, precision and depth of their brand of progressive metal was quite remarkable for a young new band on their debut work, an exceptional accomplishment. Very recommended!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/brudall
bru_dall



Messages : 8762
Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 57
Localisation : Saint Céré

MessageSujet: Re: chroniques de cd ...........   Ven 25 Juin - 23:29

GANG “V” 2010 CDEmanes Metal Records
Next old French beast has been released on Emanes Metal recs. GANG, I have never heard this band before, but I know this is 20 years old band, and this is 5th album of theirs! Well, what the music they bring into my house. Hm, nothing radical or extraordinary, just classic old-school heavy metal, with no any new ideas but with great continuation of old style rules. Good to hear anyway, as this is purest kind of heavy metal, with great passion and excellent thrash metal pieces into songs structure. Music is based on measured guitar rhythms, together with not too massive but good drumming and rocking guitars sounds here and there. Usual but pleasant guitars solos are blowing in its time, short but good. What I like most of all is their live spirit the whole album wrapped in! Really heavy but for soul music! Sometimes reminded MEGADETH, ANNIHILATOR and EXODUS. For me, this is good album, which I’ll listen not one time, but many times and it’ll be round me. So in other words if you are close to rolling, twisted, thrashing, emotional and old fucking school heavy metal – GANG is what do you need!
70% from 100%
Contact (band): www.myspace.com/gang51
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/brudall
bru_dall



Messages : 8762
Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 57
Localisation : Saint Céré

MessageSujet: Re: chroniques de cd ...........   Mar 29 Juin - 23:44

Veloce Hystoria.


Chronique "Shining & Album" chez Metal Sickness
http://www.metalsickness.com/chronique.php?id_chronique=2080


"Mine de rien, le label français Brennus Records élargi son catalogue en signant depuis un moment, toute une ribambelle de groupes de heavy mélodique à tendance metal progressif. Parmi eux : Veloce Hystoria. Si ce nom ne vous dit rien, sachez quand même que le groupe n’est pas composé de manchots puisqu’il a remporté la Metal Battle de Paris en 2008 et qu’il a aussi participé au Wacken Open Air dans la foulée.
Après une première démo en 2004, voilà que la formation revient en force avec son tout premier album (au nom pompeux de) "Shining & Majestic".

Fort d'un line up remanié depuis le départ de l'excellent chanteur Emmanuelson (Ellipsis) et du bassiste Fabien, Veloce Hystoria se devait de réussir son coup avec ce premier full lenght pour ne pas tomber dans les limbes de l'oubli. Pour ce faire, le groupe a fait appel à deux fines gâchettes puisque c'est Alexis Runier (Twilight Opus, Fëanturi) qui va se charger de tenir la basse tandis que le très bon Andre Fuciarelli va prendre le micro, suite au départ d'Erik "EZ" Blomkvist (Platitude, Dreamscape) qui a hérité lui, de la lourde tâche de remplacer Emmanuelson.
Et force est de constater que l'arrivée de Andre Fuciarelli dans Veloce Hystoria va lui faire prendre beaucoup d'ampleur. En effet, passé la dispensable intro "Prelude", le groupe va vite montrer de quel bois il se chauffe avec un "Childlike God" puissant qui va permettre à Andre de se mettre dans le bain et de parfaitement se caler sur la musique mélodique de Veloce Hystoria. L'homme semble tout à fait à l'aise dans cet exercice et la sauce avec le reste de la bande n'a pas de mal à prendre.
Ainsi, tout au long de "Shining & Majestic", Andre va se poser comme l'un des éléments centraux des compositions avec des lignes de chant parfaitement modulées qui transmettent un large panel d'émotions ("Thoughts In The Garden", "Written Among The Symbolic", "Out Of Mind"…).
Doté d'une excellente assise musicale, d'une technicité incroyable, Veloce Hystoria va construire des morceaux élaborés et bien ficelés tout en gardant en point de mire un côté mélodique assez accrocheur ("Memory Of Insane", "Chronology"). Difficile d'y résister…

Veloce Hystoria se poserait-il alors comme la réponse française à Symphony X ? On pourrait se poser la question tant le heavy mélodique à la sauce prog' des ricains semble être l'une des influences (digérées) du quintet.
Malheureusement, VH n'a pas encore toutes les armes pour chahuter son aîné d'outre atlantique à cause d'une production un peu trop faiblarde pourtant signée par l'excellent Jonas Kjellgren (Scar Symmetry). C'est bien dommage car la formation avait toutes les cartes en main pour réussir un excellent coup d'entrée de jeu, mais il semblerait que ce bon vieux Jonas soit resté trop frileux, pour une fois…
Mais rien de rédhibitoire, qu'on se rassure ! En effet, Veloce Hystoria démontrera au fil de ses compositions son énorme potentiel technique et son talent d'écriture indéniable. Ainsi, la le travail de l'excellent Poul à la gratte est hallucinant de polyvalence et complète parfaitement les nappes de clavier de Jonathan qui va réussir là, d'excellents passages dans des registres très différents (des plans de piano posés à des embardées de synthé dans la plus pure tradition du métal progressif comme dans "Damnation").
Et même s'il est clair que Veloce Hystoria ne compte pas proposer quelque chose de foncièrement original dans sa musique, le groupe va mettre un point d'honneur a toujours dégager pas mal d'idées intéressantes tout au long de ses compositions afin de toujours donner à l'auditeur des morceaux attractifs.

En fin de compte, "Shining & Majestic" est un très bon début pour Veloce Hystoria qui a su se trouver un excellent chanteur et nous présenter sa propre musique. Le groupe doit encore affiner l'ensemble pour se dégager une véritable personnalité bien marquée, mais au regard du potentiel du quintet, ça ne sera pas chose insurmontable ! La formation semble en effet avoir les épaules assez larges pour s'imposer sur la scène hexagonale un peu à la manière d'un Adagio il y a quelques temps.
Vivement la prochaine étape pour savoir comment Veloce Hystoria va négocier son deuxième album…"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/brudall
bru_dall



Messages : 8762
Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 57
Localisation : Saint Céré

MessageSujet: Re: chroniques de cd ...........   Dim 11 Juil - 23:21

Soulmaker - Discordances (2010)


SOULMAKER (Heavy/Thrash/Neo Metal) - FRANCE






MySpace du groupe:
http://www.myspace.com/soulmakerband

Chronique deDiscordances“(2010):




01. Married To A Ghost
02. A Vide
03. Sing [2:40]
04. Requiem For A Creep
05. Les Mouches
06. In Nobody’s Heart
07. Maux D’Adieu
08. Inch Allah
09. Rise To Fall
10. A L’Encre De Ton Sang
11. Tu Ne Fais Rien
12.
I Remember


Soulmaker est un groupe français qui a été créé en 1999 mais il aura fallu attendre début 2010 pour que sorte leur premier album “Discordances”.
Que s'est il passé pendant ses dix longues années? Un début de carrière orienté vers le heavy metal puis un changement de vocaliste et par la même occasion de registre musical en 2007.
En effet 2007 est une année charnière pour le groupe puisque suite au départ de Vivien, le chanteur, le groupe recrute Marina pour le remplacer et sort, avec ce nouveau line-up, un premier EP nommé “Obsessions” qui se fait salutairement remarquer.
La machine Soulmaker est alors lancée… et le premier album “Discordances” en est le résultat.
Alors que vaut ce premier cd longue durée?

Tout d'abord petite présentation de la recette musicale nécessaire à un bon morceau de Soulmaker:
- des riffs percutants et entraînants
- des refrains facilement mémorisables et emportant
- des breaks qui incitent parfois à bien headbanguer
- un chant varié et de qualité.
Titres où la recette n’est pas bien appliquée: aucun. Bien découvrons un peu plus la musique du groupe à présent.
Tout d’abord collons une étiquette à la musique interprétée dans cet album, rite obligatoire dans une chronique… bon ba encore une fois cette étape m’emmerde, le groupe n’est pas du genre à rentrer dans une case préconçue…
En effet à bien des égards la musique jouée par Soulmaker emprunte à différents courants de metal sans jamais réellement s’y cloisonner, on pourra retrouver des influences heavy/thrash, du death avec notamment des growls bien agréables et une pâte neo pour polir le tout en le rendant plus direct et accessible.
Car oui la musique du groupe est fortement accessible, ce qui est d’ailleurs signalé dans leur bio “Les compositions du groupe sont accessibles au plus grand nombre car celui-ci n'officie pas dans un registre extrême” seulement je vais me permettre de nuancer un peu cette affirmation. Oui une telle musique est accessible à un très grand nombre mais il faut également prendre en compte qu’elle est affiliée à un milieu metal et je doute que tous les puristes qui ont grandi avec le metal voient tous ce genre de musique d’un bon œil (ou de ce qui reste d’oreille) alors vieux chevelus oui cette musique n’est peut-être pas faite pour vous plaire mais ce n’est pas un drame…
Pas un drame car beaucoup d’autres dont un public plus jeune, un public qui hérite des dérives neo metal des années 90, se régalera avec ce son frais et dynamique!
De la mélodie, de l’émotion, de la puissance et de l’énergie voilà qui est au programme avec cet album alors maintenant que je me suis permis d’émettre ce petit avertissement voici une liste non exhaustive des points positifs que l’auditeur pourra trouver à cet album.
Commençons par Marina qui avec ce disque prouve qu’elle a un potentiel énorme, que ce soit en chant mélodique, en chant plus rock ou encore en chant plus thrash elle maîtrise son sujet avec une relative aisance. Chant anglais, chant français dans les deux cas elle convainc.
Quand à l’instrumental, si une fois l’album bien adopté, il n’offre pas réellement de surprise entre chaque morceau il n’en reste pas moins des plus redoutables tant la maîtrise est là. Les guitares nous offrent de bonnes saccades, la rythmique est nickel, le tout est bien apte à faire bouger. Que demander de plus? Hum peut-être un peu plus de variété en fait… le chant de Marina est varié alors la musique l’accompagnant pourrait peut-être la suivre en accentuant les contrastes entre chaque titre.
Ceci dit je ne suis pas en train d’insinuer que les titres ne sont que des redites bien au contraire et puis un tube comme “Les mouches” me contredirait amplement de toute façon…
Bien je sens que je vais m’éparpiller inutilement sur ce cd alors faisons le bilan. Ce cd est un très bon premier album qui saura ravir les adeptes d’un metal moderne où efficacité et mélodie sont les clés de la réussite!

NOTE: 7,5/10


Chroniqueur: Kévin





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/brudall
bru_dall



Messages : 8762
Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 57
Localisation : Saint Céré

MessageSujet: Re: chroniques de cd ...........   Lun 12 Juil - 18:30

ICARUS WITCH SHOULD BE ON THE TOP OF ANY TRUE HEAVY METAL FAN'S PRIORITY LIST" -HELLBOUND
The following is the feature review at Hellbound.ca

Icarus Witch – Draw Down The Moon
By Albert Mansour

A thundering and energetic traditional sounding band of heavy metal thunder, Pittsburgh’s Icarus Witch continues their excellent approach with this, their third full-length album. A highly talented band, Icarus Witch is far too under-recognized for their ability to rip out albums that are well-crafted and chock full of shredding metal. Checking out Icarus Witch should be on the top of any true heavy metal fan’s priority list. Vocally, this reminds me of 80’s underground star James Rivera (of Helstar and Seven Witches fame) especially on tracks such as “Dying Eyes,” “Funeral Wine” and “Black Candles”. It is a pretty hard task to find anything wrong here.

These guys produce a melting pot sound that takes the ‘hardest’ and purely metal characteristics of traditional heavy metal, melding it in the cauldron with more wrought iron, liquid metal and napalm, giving an energetic, lustful sound that kicks your ass. This is an outstanding album with that thrashy sound on “Black Candles”, a very metallic cut, with slower, doomed and menacing riffs, harder but still definitely having those NWOBHM characteristics intact. The production is pretty raw and edgy, but nothing too horrible by any means. Sound and style wise this band definitely fits in the traditional heavy metal glove, but Draw Down The Moon is a little more polished up than their first album, 2005’s Capture the Magic. Comparing these two albums I’ve heard, these are equally good as Icarus Witch displays there is even more potential for future releases. Highly recommended for fans into traditional heavy metal.

Rating: 8.5
(Cleopatra Records)








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/brudall
bru_dall



Messages : 8762
Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 57
Localisation : Saint Céré

MessageSujet: Re: chroniques de cd ...........   Jeu 5 Aoû - 18:26



irminsul
Chronique de Salem (Démo 2007) sur France Metal Museum
Suivez ce lien : http://france.metal.museum.free.fr/chros/i/irminsul_01.htm


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/brudall
bru_dall



Messages : 8762
Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 57
Localisation : Saint Céré

MessageSujet: Re: chroniques de cd ...........   Dim 8 Aoû - 21:38

Chronique AINSI SOIT-IL sur Zicazic.com by Fred Delforge
http://www.zicazic.com/zicazine/index.php?option=content&task=view&id=7558&Itemid=62


Ainsi soit-il
(Brennus – 2010)
Durée 64’46 – 15 Titres

http://www.irminsul.fr
http://www.myspace.com/irminsulfrance
Formé sur les cendres encore fumantes de combos ayant fait leurs preuves de manière plus ou moins évidente entre la fin du siècle dernier et le début de ce nouveau millénaire, Irminsul doit son nom à un arbre sacré dédié au dieu saxon de la guerre mais c’est de manière plutôt pacifique que cette formation française avance pour nous proposer aujourd’hui et au bout de sept années d’existence un premier album dans lequel Guillaume Coulon à la guitare et au chant, Pascal Borniche à la basse et Claude Finet à la batterie laissent exploser leurs multiples influences allant des Who à Led Zeppelin en passant naturellement par Deep Purple, Queen et Iron Maiden. Parti sur la route avec ses propres compositions dès sa création, Irminsul s’est offert à peu près tout ce que l’Oise et le Val d’Oise comptent de clubs mais a aussi évolué dans le cadre de festivals avant de se décider à entrer en studio, non sans avoir auparavant présenté au public un premier clip début 2008. Eté 2010, Irminsul entre dans les bacs avec « Ainsi soit-il » … Un cri de guerre ?
La formule power trio est indiscutablement un plus pour cette équipe solidement soudée et en phase avec non seulement ses inspirations mais aussi avec la manière de les mettre en œuvre. Après une intro instrumentale qui n’est pas sans rappeler le Maiden de la grande époque et des titres épiques, Irminsul entre directement dans le vif du sujet et nous emmène vers un hard rock / metal des plus agréables avec à la clef des textes écrits dans la langue de Trust et de Vulcain. Une guitare tranchante comme un rasoir ou au contraire toute en arpèges, une voix capable de partir très haut dans les aigus ou de se stabiliser un peu plus bas, une rythmique bien en ligne derrière le frontman, il n’en faut pas plus au trio pour partir bille en tête vers des titres qu’il maîtrise depuis belle lurette comme « Salem » ou encore « Aux soldats inconnus » mais aussi vers d’autres plus récemment composés qui n’ont rien à envier à leurs aînés. Un son et des couleurs très empreintes de la fin des seventies et du début des eighties nous ramènent plus souvent qu’il le faut vers les premiers Maiden, ceux de Paul Di Anno, et nous poussent à penser que débarqué sur la scène rock trente ans plus tôt, Irminsul aurait sans le moindre doute pu venir tirer la bourre aux Warning, Satan Jokers, Blasphème, Sortilège et autres Océan avec des titres comme « Le penseur », « Changer d’air », « Ainsi soit-il » ou « Les portes de la tentation ». Un son propre juste ce qu’il faut pour être à la fois audible et encore un poil underground, un artwork aussi glauque que fouillé avec ses petits côtés « Killers » et enfin une véritable envie de bien faire devraient finir de combler d’aise tous les fans nostalgiques du hard eighties Made In France. Si vos cervicales se sont endolories avec l’âge, passez très vite votre chemin, autrement



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/brudall
bru_dall



Messages : 8762
Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 57
Localisation : Saint Céré

MessageSujet: Re: chroniques de cd ...........   Lun 9 Aoû - 21:49

AINSI SOIT-IL disponible chez BRENNUS
Pour vos commandes via BRENNUS MUSIC, suivez ce lien :

http://www.brennus-music.com/boutique/product_info.php?products_id=5980






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/brudall
bru_dall



Messages : 8762
Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 57
Localisation : Saint Céré

MessageSujet: Re: chroniques de cd ...........   Sam 9 Oct - 23:03

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/brudall
bru_dall



Messages : 8762
Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 57
Localisation : Saint Céré

MessageSujet: Re: chroniques de cd ...........   Dim 17 Oct - 18:53

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/brudall
bru_dall



Messages : 8762
Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 57
Localisation : Saint Céré

MessageSujet: Re: chroniques de cd ...........   Lun 21 Nov - 19:26

<script src='http://img411.imageshack.us/shareable/?i=scorpions025copie.jpg&p=tl' type='text/javascript'></script><noscript></noscript>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/brudall
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: chroniques de cd ...........   

Revenir en haut Aller en bas
 
chroniques de cd ...........
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Skalpel"Chroniques de la guerre civile" New album
» Chroniques d'Outre-Tombes (zine, #3 bientôt dispo)
» Psi Factor, chroniques de l'étrange
» CHRONIQUES DE PRESSE sur l'album LOVE LUST FAITH + DREAMS
» [Chronique] Lonewolf "The Dark Crusade"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KINGDOM OF ROCK BRUDALL :: CULTURE, LECTURE-
Sauter vers: